A propos
de la pièce.

Par Gérard Levoyer

« Avec ceux d’Edimbourg, de Québec, de Salamanque, de Manizales, d’Adelaïde, le Festival d’Avignon est l’un des plus grands festivals de théâtre au monde.

Mais doit-on dire le Festival d’Avignon ou les festivals d’Avignon ?

Car dès 1966, en marge du très jeune et très officiel Festival d’Avignon, initié par Jean Vilar et René Char, s’est créé le Festival Off, sorte de verrue anarchique, initiée par André Benedetto, venue se greffer à l’autre et croissant davantage chaque année, nourrie du lait de son enthousiasme débordant.

Ce sont alors des milliers de comédiens, amateurs et professionnels, qui envahirent cette ville si calme les onze autres mois de l’année. Mais en juillet, ce ne furent plus, dès lors, que cris, chants, animations, fêtes, délires, parades, joies et désillusions qui sillonnèrent les ruelles de la vieille Cité des Papes.

C’est cette ambiance si particulière que j’ai essayé de retranscrire, à ma façon, dans cette « Place de l’Horloge » que j’offre, comme un hommage, à tous les amoureux du théâtre, à tous les adorateurs de la ville et à tous ses natifs : Henri Bosco, Pierre Boulle, Olivier Messiaen, Jean Alesi, Yves Berger, Bernard Kouchner et une certaine chanteuse à frange. »

null
Regardez la bande-annonce

Réservation

Théâtre du Petit Parmentier, Place Parmentier,
92200 Neuilly sur Seine

Réservez vos places ci-dessous

Retrouvez-nous en ligne